texte


texte

texte [ tɛkst ] n. m.
• 1265; « évangéliaire, missel » 1175; lat. textus « enchaînement d'un récit, texte », proprt « tissu; trame », de texere « tisser »
1 ♦ LE TEXTE, UN TEXTE : la suite des mots, des phrases qui constitue un écrit ou une œuvre (écrite ou orale). Le texte, opposé aux commentaires, aux notes. Le texte, opposé à la traduction ou à la paraphrase. 1. original. Lire Platon dans le texte, dans l'original grec. En français dans le texte (note dans une traduction). « D'ailleurs le texte de l'histoire du petit poucet n'est pas encore bien établi » (Péguy). Restituer un texte. Variantes d'un texte. Se reporter au texte. Texte d'une pièce. Apprendre son texte, son rôle. Texte écrit à la main, tapé à la machine, saisi ( manuscrit, tapuscrit) , imprimé ( incunable; édition) . Traitement de texte. Transcription écrite des paroles d'un enregistrement sonore.
Texte d'une loi, d'une Constitution. rédaction, 1. teneur. Texte d'un acte. formule, libellé.
Le texte d'une chanson, d'un opéra. livret, parole.
2Typogr. La composition, la page imprimée. Les marges et le texte. Illustration dans le texte (opposé à hors-texte).
3Écrit considéré dans sa rédaction originale et authentique. Édition des textes. Vieux textes conservés dans les archives. document. Les textes anciens. Textes hiéroglyphiques, cunéiformes. Solliciter les textes. Textes juridiques, législatifs. Texte d'un testament.
Œuvre littéraire. Texte bien écrit. Texte accepté, refusé par un éditeur. Rapprochements entre deux textes ( intertextualité) .
4Sujet. Le texte d'un devoir, d'une dissertation. énoncé. Cahier de textes : cahier où l'élève inscrit les sujets des divers exercices et devoirs à faire.
5Page, fragment d'une œuvre, caractéristique de la pensée ou de l'art de l'auteur. Choix de textes, textes choisis. morceau; anthologie. Explication de textes. « citer, d'une voix creuse, un texte de Jaurès sur les dangers de la diplomatie secrète » (Martin du Gard). citation. Tiré du texte. textuel.
6Document écrit prévoyant un ordre déterminé d'opérations à la radio, à la télévision, au cinéma et au théâtre. conducteur, 3. plan (de travail).

texte nom masculin (latin textus, de texere, tisser) Ensemble des termes, des phrases constituant un écrit, une œuvre écrite : Respecter scrupuleusement le texte original. Œuvre ou partie d'œuvre littéraire : Choix de textes du XVIIe siècle. Tout écrit considéré dans son aspect de rédaction : Prévoir un court texte d'introduction. Partie de la page où les mots sont imprimés, par opposition à la marge ou aux illustrations : Il y a trop de texte, il faut plus de dessins. Sujet d'un devoir : Je vais vous lire le texte de la dissertation. Teneur exacte d'une loi ; la loi elle-même. Œuvre littéraire considérée dans son organisation et dans l'ensemble de ses déterminations biographiques, imaginaires, sociologiques, etc. ● texte (citations) nom masculin (latin textus, de texere, tisser) Antonin Artaud Marseille 1896-Ivry-sur-Seine 1948 Un théâtre qui soumet la mise en scène et la réalisation, c'est-à-dire tout ce qu'il y a en lui de spécifiquement théâtral, au texte est un théâtre d'idiot, de fou, d'inverti, de grammairien, d'épicier, d'anti-poète et de positiviste, c'est-à-dire d'Occidental. Le Théâtre et son Double Gallimardtexte (expressions) nom masculin (latin textus, de texere, tisser) Dans le texte, dans la langue d'origine, par opposition à la traduction. Texte libre, rédaction sans longueur imposée et sans sujet nécessaire demandée aux élèves de l'enseignement primaire et dans les classes de français du premier cycle du secondaire. ● texte (synonymes) nom masculin (latin textus, de texere, tisser) Ensemble des termes, des phrases constituant un écrit, une œuvre...
Synonymes :
- libellé
- rédaction
Sujet d'un devoir
Synonymes :
- énoncé

texte
n. m.
d1./d Ensemble des mots, des phrases qui constituent un écrit. Le texte d'un roman. Le texte de la Constitution.
|| (Le texte, par oppos. à note, et à commentaire.) Des gloses marginales éclairent le texte.
Loc. Dans le texte: dans la langue originelle, sans utiliser de traduction.
|| Tout écrit imprimé ou manuscrit. Texte mal composé.
d2./d Spécial. Ensemble de phrases, de paroles destinées à être récitées ou chantées. Comédien qui apprend son texte.
d3./d OEuvre littéraire. étudier les textes classiques.
|| Extrait, fragment d'une oeuvre littéraire. Textes choisis. Commentaire de texte.
d4./d Sujet d'un devoir, d'un exercice scolaire. Texte d'une dissertation.
Cahier de textes, où un élève inscrit son emploi du temps et les sujets des devoirs et exercices. Syn. (Belgique, Luxembourg) journal de classe.
d5./d AUDIOV Document écrit, scénario d'un film, d'une émission radiodiffusée ou télévisée, accompagné du découpage et des dialogues. (Terme officiellement recommandé pour remplacer script.)

⇒TEXTE, subst. masc.
A. — 1. Suite de signes linguistiques constituant un écrit ou une œuvre. Texte corrompu, incomplet, interpolé, mutilé; texte autographe, imprimé, manuscrit, polycopié; texte primitif; texte d'une conférence, d'un discours; altération, interpolation, lacune d'un texte; variantes d'un texte; écrire, éditer, revoir, taper un texte; corriger, retaper un texte; se reporter au texte; étude, critique d'un texte; citer, communiquer, connaître un texte. Je revis le texte si particulier de cette offre d'emploi: « Personne jeune... bonne éducation... célibataire... envoyer photographie » (DUHAMEL, Confess. min., 1920, p. 127). Les diseurs de profession presque toujours me sont insupportables, qui prétendent faire valoir, interpréter, quand ils surchargent, débauchent les intentions, altèrent les harmonies d'un texte (VALÉRY, Variété II, 1929, p. 177).
— [P. oppos. à traduction] Dans le texte. Dans l'original, dans les termes employés par un auteur dans sa langue. Passé la nuit à lire le Corsaire dans le texte anglais; belle et fière chose que cette poésie! (BARB. D'AUREV., Memor. 2, 1838, p. 236). Le Buch der Lieder de Henri Heine, que je lisais dans le texte, à présent (GIDE, Si le grain, 1924, p. 501).
— [P. oppos. à notes, commentaire] V. édition B ex. de Claudel.
— [P. oppos. à musique] Paroles d'une œuvre musicale. Texte d'un opéra, d'une chanson. Le texte du motet consiste en une citation, ordinairement assez courte, de paroles latines tirées d'un office ou d'une pièce connue (D'INDY, Compos. mus., t. 1, 1897-1900, p. 147). Il crevait de musique, et bien plus qu'au texte il songeait à sa musique. Le texte lui était un lit où épancher le flot de ses passions. Il était aussi loin que possible de l'état d'abnégation et d'impersonnalité intelligente, qui convient au traducteur musical d'une œuvre poétique (ROLLAND, J.-Chr., Révolte, 1907, p. 486).
2. En partic. Écrit considéré dans ses termes exacts, originaux et authentiques. Texte d'un acte, d'un arrêté, d'une loi, d'une ordonnance; textes juridiques, législatifs, religieux; édition critique d'un texte; littéralité du texte; solliciter les textes; établir, restituer un texte; collationner, conférer un texte; remonter au plus ancien texte. Le 4 novembre (...), le texte définitif de l'armistice était arrêté par les chefs des gouvernements alliés et câblé aussitôt au président Wilson (FOCH, Mém., t. 2, 1929, p. 288). Érasme proteste, au nom de l'humanisme, contre la contamination de l'Évangile par la philosophie du moyen âge; il veut nous ramener, par delà Duns Scot, saint Thomas et saint Bonaventure, à la lettre du texte sacré (GILSON, Espr. philos. médiév., 1932, p. 215).
3. SÉMIOTIQUE
a) SÉMIOT. STRUCT. Réalisation discursive d'un système de signes ou d'un système de significations. Soit un texte donné, un conte par exemple. Nous avons ici une « histoire » exprimée dans telle langue naturelle: il s'agit d'un ensemble signifiant (ou signe linguistique), c'est-à-dire constitué par la réunion d'un signifiant (= la forme linguistique) et d'un signifié (= l'histoire qui y est racontée) (J. COURTÉS, Introd. à la sémiot. narrative et discursive, Paris, Hachette, 1976, p. 38).
b) SÉMIOT. POST-STRUCT. Production signifiante résultant d'un travail d'écriture sur la langue qui constitue un engendrement du sens modifiant à la fois les signes et les jugements:
Le texte redistribue la langue (il est le champ de cette redistribution). L'une des voies de cette déconstruction-reconstruction est de permuter des textes, des lambeaux de textes qui ont existé ou existent autour du texte considéré, et finalement en lui: tout texte est un intertexte; d'autres textes sont présents en lui, à des niveaux variables, sous des formes plus ou moins reconnaissables: les textes de la culture antérieure et ceux de la culture environnante; tout texte est un tissu nouveau de citations révolues. Passent dans le texte, redistribués en lui, des morceaux de codes, des formules, des modèles rythmiques, des fragments de langages sociaux, etc., car il y a toujours du langage avant le texte et autour de lui.
R. BARTHES, Théorie du texte ds Encyclop. univ. t. 15 1973, p. 1015.
En compos. Intertexte. V. inter- II B 3 et supra ex. de R. Barthes.
4. TYPOGRAPHIE
a) Partie de la page recouverte de caractères composant un écrit. Les marges et le texte; illustration dans le texte; calibrer, composer, saisir un texte. L'attention rivée à quelque citation puérile sur la marge ou dans le texte d'un livre (BAUDEL., Paradis artif., 1860, p. 373). C'est imprimé sur beau papier. Le texte est plein de majuscules (GUÉHENNO, Journal homme 40 ans, 1934, p. 227).
b) Vx. Caractère d'imprimerie. Gros texte. Corps de quatorze points. (Dict. XIXe et XXe s.). Petit texte. Corps de sept points et demi. Je prie Monsieur Barbier de composer ceci en petit texte ou en mignonne (BALZAC, Corresp., 1834, p. 450).
Rem. On relève un empl. de texte au sens de « suite des signes et des notations musicales constituant une œuvre »: Dans le texte définitif, le chant sort des profondeurs et se maintient à mi-hauteur, jusqu'à la modulation de sol dièze à sol naturel (ROLLAND, Beethoven, t. 1, 1937, p. 259).
B. — 1. Œuvre littéraire, œuvre ou document authentique considéré comme référence ou servant de base à une culture ou une discipline. Les textes classiques. Seul à seul maintenant avec les grands textes, ce furent d'abord des lectures sans fin (BREMOND, Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 307). Toujours donc revenir aux grands textes; n'en point vouloir d'extraits; les extraits ne peuvent servir qu'à nous renvoyer à l'œuvre (ALAIN, Propos, 1921, p. 221).
En partic.
Écrit d'un auteur. Soumettre un texte à un éditeur. Je mettais en même temps à sa disposition quelques textes inédits que je possède (A. FRANCE, Bonnard, 1881, p. 297). J'emportais une dizaine d'exemplaires de mon texte (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 152).
♦ Fragment, morceau choisi d'une œuvre (considéré comme caractéristique de la pensée ou du style d'un auteur); passage d'une œuvre. Choix de textes; explication de texte; commentaire de texte. Le Manuel de MM. Hesse et Gleyze, les textes choisis de M. Bouglé, me semblent beaucoup moins inoffensifs que les secrètes pensées de M. Gabriel Marcel (NIZAN, Chiens garde, 1932, p. 191). Quelques textes essentiels de Breton, tirés du Manifeste de 1924 et des Vases communicants de 1932, et rapprochés ici, peuvent suffire à évoquer ce climat spirituel très particulier, qui demeure le plus profond message de la secte surréaliste (BÉGUIN, Âme romant., 1939, p. 390).
♦ Passage de l'Écriture sainte qu'un prédicateur cite au début d'un sermon et qu'il prend pour sujet. Le révérend père Douillard, prenant pour texte Deposuit potentes de sede, établit que toute puissance temporelle a Dieu pour principe et pour fin (A. FRANCE, Île ping., 1908, p. 306). Le pasteur de Montmollin avait prêché le matin. Il avait pris pour texte un verset des Proverbes: « Le sacrifice des méchants est en abomination à l'Éternel, mais la requête des hommes droits lui est agréable » (GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1952, p. 176).
2. a) Vieilli. Thème, sujet (d'un entretien, d'un discours, d'une méditation). Tels sont les faits qui, commentés, exagérés de vingt façons différentes, agitaient depuis deux jours toutes les passions haineuses de la petite ville de Verrières. Dans ce moment, ils servaient de texte à la petite discussion que M. de Rênal avait avec sa femme (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p. 11). Je pensais que le seul cercle des choses qu'embrassait mon regard depuis un coude de la route, au-dessus du village, était un petit monde, et que la seule connaissance de tout ce qui était compris dans cet horizon ferait une vaste érudition et pourrait servir de texte à toutes les pensées (AMIEL, Journal, 1866, p. 363).
Loc., vieilli
Revenir à son texte. Revenir à son sujet, reprendre un sujet de discussion. Cela dit en passant, j'en reviens à mon texte (JOUY, Hermite, t. 4, 1813, p. 105).
Prendre texte. Prendre prétexte. Déjà le même défaut de tenue m'avait choqué chez ma maîtresse, et je pris texte de l'occasion pour faire une courte morale (BARRÈS, Homme libre, 1889, p. 8). M. de Terremondre (...) prit texte de ces observations pour accuser Zola d'avoir ignominieusement calomnié les paysans dans la Terre (A. FRANCE, Orme, 1897, p. 140).
b) Sujet (d'un travail donné à des élèves). Texte d'un devoir, d'une dissertation, d'un problème. (Dict. XXe s.).
Texte libre. ,,Par définition, est texte libre tout écrit rédigé par l'enfant quand il le veut, où il le veut, dans la forme et sur le sujet qu'il choisit``(M.-J. DENIS, Cahiers pédag., mai 1967, p. 48 ds FOULQ. 1971).
Cahier de textes. Cahier où l'élève note les sujets des devoirs, les exercices et les leçons donnés pour les jours ou les semaines suivants. B. m'a offert de tenir le cahier des textes (ALAIN-FOURNIER, Corresp. [avec Rivière], 1905, p. 143).
Rem. En compos. Vidéotexte.
REM. Textologie, subst. fém. Textologie: science du texte. La textologie étudie les conditions générales d'existence des textes. (...) La textologie s'efforce d'assurer la bonne transmission de certains messages (R.LAUFER, Introd. à la textologie, Paris, Larousse, 1972, p. 5).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Déb. XIIe s. tiste « volume qui contient les évangiles » (BENOÎT, Voyage de St Brendan, éd. E. G. R. Waters, 677); 1704 terme de liturg. texte « livre d'évangiles porté, aux grand'messes, par le diacre qui le donne à baiser à l'officiant » (Trév.); 2. a) ca 1220 teustes de saint Pierre « passage authentique d'un livre saint par opposition à la glose » (GUI DE CAMBRAI, Barlaam et Josaphat, éd. C. Appel, 2552); b) 1269-78 nomer par plain texte « paroles authentiques d'un auteur » (JEAN DE MEUN, Rose, éd. F. Lecoy, 6928); 1370 « termes employés par un auteur dans sa langue par opposition à la traduction » (ORESME, Ethiques, Prologue, éd. A. D. Menut, p. 101); c) 1636 « d'une manière générale, passage d'un livre que l'on cite, que l'on allègue » (MONET); d) 1734 restituer le texte (J.-B. DUBOS, Hist. Crit. Monarchie Franc., p. 316); 3. 1520 impr. texte « caractère de seize points » (Inventaire de Didier Maheu, 204 ds WOLF (L.) Buchdruck, p. 114); 1556 id. petit texte « caractère de sept points et demi » (Inventaire Beringhen, 35, ibid., p. 104); id. gros texte « caractère de quatorze points » (ibid., p. 115); 4. 1670 « passage singulier choisi par un orateur pour être le sujet d'un discours » (BOSSUET, Duchesse d'Orléans ds LITTRÉ); 5. 1705 mus. (BROSSARD); 6. 1813 « écrit d'un auteur » (JOUY, Hermite, t. 3, p. 336: Le texte d'une correspondance que j'entretiens, depuis vingt ans). Empr. au lat. textus « tissu, trame »; « enchaînement d'un récit »; « texte, récit » dès le IXe s., désigna l'évangile dans la liturgie (v. FEW t. 13, p. 296), dér. de texere « tisser ». Fréq. abs. littér.: 3 330. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 2 322, b) 2 468; XXe s.: a) 4 785, b) 7 981. Bbg. BARBERIS (J.-M.). Cah. de praxématique. 1984, n° 3, p. 91. — BARTHES (R.). Critique et vérité. Paris, 1966, 80 p. — CLÉMENT (C.-B.). De la méconnaissance: fantasme, texte, scène. Langages. Paris. 1973, n° 31, p. 52. — DUCROT-TOD. 1972, pp. 443-448. — FROGER (J.). La Critique des textes... Paris, 1968, 280 p. — HÉNAULT (A.). Les Enjeux de la sémiot. gén. Paris, 1979, p. 185. — KERBRAT-ORECCHIONI (C.). L'Énonciation et la subjectivité ds le lang. Paris, 1980, passim. — KRISTEVA (J.). Rech. pour une sémanalyse. Paris, 1969, 384 p.; Le Texte du roman. La Haye-Paris, 1970, 209 p. — KRISTEVA (J.), COQUET (J.-C.). Sémanalyse. Semiotica 1972, n° 4. — LUNDQUIST (L.). La Cohérence textuelle. Kobenhavn, 1980, pp. 7-16. — SOLLERS (Ph.). Logiques. Paris, 1968, passim. — ÁK (P.). Textologie et modèles de communication. Revue 1979, n° 4, pp. 31-44. — ZUROWSKI (M.). L'Intertextualité, ses antécédents... Kwart. neofilol. 1983, t. 30, n° 2, pp. 111-125.

texte [tɛkst] n. m.
ÉTYM. 1265; en parlant d'un évangéliaire, d'un missel, 1175; lat. textus, proprt « tissu, trame », d'où, à l'époque impériale, « enchaînement d'un récit, texte »; de texere « tisser ».
1 Le texte de, un texte : la suite d'éléments du langage, de signes, qui constitue un écrit ou une œuvre (orale ou écrite). || Le texte, opposé aux commentaires (cit. 1), aux gloses (cit. 1, 2 et 5), à l'apparat critique (→ Index, cit. 6), aux notes (cit. 18). || Le texte, opposé à la traduction ou à la paraphrase. Original (→ Épeler, cit. 2).Lire Platon dans le texte, dans l'original grec (→ Fréquenter, cit. 14). || Texte interpolé (cit. 2 et 3), mutilé d'un iota (cit. 3), corrompu, incomplet. || Les lacunes, les interpolations d'un texte. || Altérations du texte (→ Répertoire, cit. 4). || Établir, restituer un texte. || Collationner (cit. 2), conférer (cit. 5) des textes. || Collation de textes. || Étude, critique des textes (→ Éclairer, cit. 12; érudition, cit. 3; grammaire, cit. 8). || Variantes d'un texte. || Texte primitif et copie (→ Fonds, cit. 11). || Les différents textes de la Chanson de Roland. Manuscrit (→ Refaçon, cit.). || Remonter (cit. 10) au plus ancien texte. Source. || Se reporter au texte. || Revoir (cit. 15) le texte d'un ouvrage. || Corriger, retaper (cit. 3) un peu son texte.Écrire d'avance et réciter le texte d'un discours (→ Hésitant, cit. 7; plume, cit. 21). || Le texte d'une pièce et l'interprétation qu'en donne l'acteur (→ Contrepoint, cit. 2; effet, cit. 36). || Texte autographe. || Texte manuscrit (cit. 7), tapé, polycopié… Manuscrit, tapuscrit; polycopie. || Texte imprimé. || Traitement (4.) de texte.
1 — D'ailleurs le texte de l'histoire du petit poucet n'est pas encore bien établi. Les manuscrits présentent beaucoup de variantes. — Grands dieux. — Des leçons fort différentes. — Misère de nous. — Et on n'en a point encore publié de véritable édition critique. — Qu'allons-nous devenir.
Ch. Péguy, Note conjointe, Sur Descartes, p. 306.
2 On se trouve donc, à l'égard du Théâtre d'Alfred de Musset, en face de deux textes distincts, l'un donnant le texte original fait pour être lu, l'autre, la version scénique.
Émile Henriot, les Romantiques, p. 175.
Transcription écrite des paroles d'un enregistrement sonore.
2.1 Pour nous (en Occident) le théâtre est une branche de la littérature, une sorte de variété sonore du langage, et si nous admettons une différence entre le texte parlé sur la scène et le texte lu par les yeux, si nous enfermons le théâtre dans les limites de ce qui apparaît entre les répliques, nous ne parvenons pas à séparer le théâtre de l'idée du texte réalisé.
A. Artaud, le Théâtre et son double, p. 103.
Didact. || Le texte, la totalité des textes, en théorie littéraire (→ Phénotexte, cit.). || Théorie du texte. Textologie.
2.2 (…) au vœu d'une science sémiologique succède la science (souvent fort triste) des sémiologues; il faut donc s'en couper, introduire, dans cet imaginaire raisonnable, le grain du désir, la revendication du corps : c'est alors le Texte, la théorie du Texte. Mais de nouveau le Texte risque de se figer : il se répète, se monnaye en textes mats, témoins d'une demande de lecture, non d'un désir de plaire : le Texte tend à dégénérer en Babil.
R. Barthes, Roland Barthes, p. 75.
Dr. || Le texte d'une loi, d'un arrêté, d'une ordonnance, d'une constitution, d'un traité… Rédaction, teneur (→ 3. Droit, cit. 55). || Texte d'un acte. Formule, libellé.
Spécialt. || Texte d'une chanson, d'un opéra, par oppos. à musique. Livret, parole (→ Force, cit. 28; lied, cit. 2; perle, cit. 9).
2 a Typogr. La composition, la page imprimée. || Les marges et le texte. || Illustration dans le texte, par oppos. à hors-texte. || Calibrer, composer, saisir un texte.
b Vx. Ancienne dénomination des caractères. || Gros-texte : corps de 14 points. || Petit-texte : corps de 7 points 1/2.
3 (Mil. XIIIe). Écrit considéré dans sa rédaction originale et authentique (→ Authenticité, cit. 6). || Connaissance, édition des textes. Érudition (cit. 7). || Vieux textes conservés dans les archives. Document (→ 2. Canon, cit. 2; érudit, cit. 6). || Textes grecs et latins (→ Glace, cit. 13; hermétisme, cit. 1), de l'antiquité (→ Reconstitution, cit. 2). || Textes classiques, modernes (→ Entrer, cit. 38; nouveau, cit. 33). || Textes hiéroglyphiques (→ Copte, cit. 1; hiéroglyphe, cit. 3), cunéiformes. || Textes religieux, sacrés. Exégèse, herméneutique (→ Irlandais, cit. 2; sanscrit, cit. 2). || Solliciter les textes.Textes juridiques, législatifs (→ Avis, cit. 22; famille, cit. 29; jurisprudence, cit. 2; sécurité, cit. 4).
4 Œuvre littéraire. || Texte bien écrit (cit. 56). || Clarté (cit. 16) des textes. || Revenir aux grands textes (→ Note, cit. 19). || Un texte-fleuve.
5 Passage de l'Écriture sainte qu'un prédicateur cite au début d'un sermon et qui lui sert de sujet, ou qu'il cite au cours de son sermon pour appuyer un développement (→ Accablement, cit. 3; malédiction, cit. 12; prône, cit. 3).
6 Sujet (I.). || Le texte d'un devoir, d'une dissertation. Énoncé. || Cahier de textes : cahier où l'élève inscrit les sujets des divers exercices et devoirs de la semaine.Vieilli. || Revenir à son texte. || Servir de texte (→ Hébraïque, cit. 2).
7 Fig. Sujet (II.). — ☑ Loc. Prendre texte, prétexte.
3 Le jeune comte avait entendu le matin les gens qui pansaient les chevaux dans la cour prendre texte de la chute de Julien pour se moquer de lui outrageusement.
Stendhal, le Rouge et le Noir, II, III.
8 Page, fragment d'une œuvre, caractéristique de la pensée ou de l'art de l'auteur. || Choix de textes, textes choisis. Morceau (→ Fourre-tout, cit. 2). || Explication (cit. 5) de textes (→ 1. Ban, cit. 5). || Citer, alléguer un texte d'un auteur. Citation (→ Épisode, cit. 2). || Texte isolé de son contexte.
4 Un adolescent (…) sortit brusquement de son silence, pour citer, d'une voix creuse, un texte de Jaurès sur les dangers de la diplomatie secrète.
Martin du Gard, les Thibault, t. VI, p. 58.
9 Document écrit prévoyant un ordre déterminé d'opérations à la radio, à la télévision, au cinéma et au théâtre. Conducteur, découpage (technique), plan (de travail), scénario, synopsis.
DÉR. Textuaire, textuel.
COMP. Épitexte, génotexte, hors-texte, hypertexte, intertexte, paratexte, péritexte, phénotexte. — V. aussi Contexte.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • texte — TEXTE. s. m. Les propres paroles d un Autheur, considerées par rapport aux notes, aux commentaires, aux gloses qu on a fait dessus. Le texte de l Escriture sainte. le texte hebreu. le texte grec. le texte de la vulgate. le texte de Platon, d… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • TEXTE — Beschreibung österreichische Literaturzeitschrift Sprache Deutsch Erstausgabe 1982 Einstellung 1986 …   Deutsch Wikipedia

  • Texte — Beschreibung österreichische Literaturzeitschrift Sprache Deutsch Erstausgabe 1982 Einstellung …   Deutsch Wikipedia

  • Texte — Nom très rare dont l origine géographique est difficile à situer, peut être l Ardèche ou la Drôme. C est une variante de Teste (voir ce nom), attestée par exemple dans le nom de la commune de Briatexte (81), au départ Brisatesta …   Noms de famille

  • texte — Texte, Textus, vel Contextus …   Thresor de la langue françoyse

  • TEXTE — s. m. Les propres paroles d un auteur, considérées par rapport aux notes, aux commentaires, aux gloses qu on a faites dessus. Le texte de l Écriture sainte. Le texte hébreu. Le texte grec. Le texte latin. Le texte de la Vulgate. Le texte de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TEXTE — n. m. Propres termes d’un auteur, teneur exacte d’un acte, d’une loi, etc. Le texte de l’écriture sainte. Le texte hébreu. Le texte grec. Le texte de Platon. Traduction imprimée avec le texte en regard. L’avocat a rapporté le texte de cette loi.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • texte — (tèk st ) s. m. 1°   Les propres paroles d un auteur, d un livre, considérées par rapport aux commentaires, aux gloses, qu on a faits dessus. •   L étude des textes ne peut jamais être assez recommandée ; c est le chemin le plus court, le plus… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Texte — Un texte est une succession de caractères organisée selon un langage. Cette définition désigne aussi bien une sémiotique du langage (proprement acte sémique) qui en tant que tel transcende l acte textuel. Il en résulte que le texte est exprimé… …   Wikipédia en Français

  • texte — contexte hors texte prétexte texte télétexte …   Dictionnaire des rimes